APVDC

Vous êtes ici

Témoignages de nos bénévoles

  •  

    « Je vois que les bénévoles tiennent à coeur aux membres et aux employés »

     

    Dépression, perte d’emploi, isolement et manque de ressources font souvent partie de la réalité des personnes atteintes de douleur chronique. Cette triste réalité, je l'ai vite constatée lorsque j'ai effectué mon stage à l’APVDC. Je trouve que l’association est une belle initiative puisque ces personnes sont incomprises et laissées à part par le réseau de la santé. Lors de mon stage, j'ai découvert une belle atmosphère entre les membres et les employés. La chaleur humaine, l’entraide, l’intégrité, la compassion et les encouragements sont transmis chaque jour aux personnes qui font appel aux services de l'organisme.

     

    J'ai tellement aimé mon expérience que j'ai décidé de m’impliquer bénévolement à l’APVDC. Grâce au bénévolat, j'en apprends un peu plus sur le travail social, comme la rédaction de rapports, les interventions individuelles, la promotion et la planification d’activités. J'ai particulièrement apprécié les encouragements de l'équipe. Je vois à quel point les stagiaires et les bénévoles tiennent à coeur tant aux employés qu'aux membres. Grâce à cette expérience, je suis convaincue d’avoir trouvé ma voie dans le milieu du travail social, au point de vouloir poursuivre mes études à un plus haut niveau. Une fois de plus, merci à l'APVDC! ◊

     

     [ Jessica, stagiaire et bénévole]



     

     

     

     

    « Je développe ma confiance en moi et j'apprends le détachement »

     

    Cela fait maintenant 4 ans que je participe aux activités d'entraide. Et tout a changé dans ma vie. Je suis retournée sur le marché du travail, et je suis allée suivre des cours. Puis, j'ai fait le saut et depuis un an, je coanime le groupe avec Louise, un soir par semaine. Les rencontres sont axées sur le positif. Je vois les personnes s'épanouir. Pour ma part, j'ai beaucoup appris sur moi. Je reconnais les signes avant-coureurs des douleurs. Mais surtout, mes responsabilités en animation m'apportent beaucoup. Je développe ma confiance en moi et j'apprends le détachement. Avant, quand quelqu'un du groupe était négatif et dépressif, cela m'affectait. À présent, j'ai trouvé mon rôle et j'ai une attitude plus sereine et positive. En terminant, je peux dire que plus on donne, plus on reçoit. Et j'ai trouvé à l'Association des personnes vivant avec la douleur chronique ma place où contribuer. ◊ 

     

     [ Nicole, coanimatrice du groupe d'entraide]