APVDC

Vous êtes ici

Témoignages de nos membres

  • « L'accueil est chaleureux »

     

    Je suis allée pour la première fois à l'APVDC la semaine dernière. L'accueil est chaleureux et ceux qui nous reçoivent nous rendent tout de suite à l'aise. J'ai ressenti du respect de la part des participants. Tu vas à une rencontre, tu ne vas pas à l'autre et c'est correct. Merci à vous. ◊ 

    [ Agathe]

     


     

     

    « J'ai hâte d'assister à d'autres rencontres »

     

    Moi aussi je suis allée à ma première rencontre à l'APVDC la semaine passée. C'est une place très respectueuse. Je me sens bien accueillie car je suis auprès des gens qui vivent la maladie chronique comme moi et ils me comprennent. J'ai hâte d'assister à d'autres rencontres. Merci à Myriam et aux participants! ◊

    [ Julie]

     


     

     

    « Les conférences sont intéressantes »

     

    Vivre et laisser-vivre. Je trouve aussi qu'on sent du respect entre les participants à l'APVDC. Rien n'est imposé... Et les conférences sont intéressantes. ◊

    [ Louise ]

     


     

     

    « Le groupe virtuel m'aide beaucoup à demeurer positive »

     

     

    L'association est un endroit où se faire des amis(es) qui nous comprennent et ne nous jugent pas. C'est l'endroit où l'on se donne rendez-vous pour tromper notre solitude. Grâce à la page et au groupe Facebook, chaque matin je fais le plein de beaux textes et j'emplis mes yeux de belles images. Ça m'aide à demeurer positive malgré la douleur... Je vais aussi chercher beaucoup d'informations sur les médicaments, des trucs pour bien gérer la douleur etc. ◊

    [ Danielle ]

     


     

     

     

    « L'APVDC m'a aidée à surmonter l'épreuve difficile de la douleur »

     

    J'ai de la douleur depuis 2005. C'est à ce moment que ma vie a basculé. Il m'a fallu faire beaucoup de deuils. Pour savoir accepter un changement radical, passer d'une personne active à une personne inactive, cela demande des efforts extraordinaires. L'APVDC m'a permis de côtoyer des personnes qui vivent la même chose et cela m'a permis, peu à peu, de retrouver une certaine bonne humeur, de retrouver mon sourire, de socialiser pour sortir de ma coquille. Me faire accepter telle que je suis avec ma condition et mes incapacités m'a aidée à surmonter l'épreuve difficile de la douleur. Pour ne pas sombrer dans la dépression ou se tourner vers le suicide, il faut renoncer à s'apitoyer sur notre sort. On ne gagne rien lorsque les autres nous prennent en pitié. Aussi, il serait important que les paliers gouvernementaux puissent reconnaître que la douleur chronique existe vraiment, qu'elle n'est pas imaginaire. ◊ 

     

    [ Marie-Franceparticipante au groupe d'entraide ]

     


     

     

    « J'ai réalisé à quel point j'ai cheminé »

     

    J'ai eu grand plaisir à servir de "cobaye" pour le stage de Janelle en Sciences infirmières. Nos discussions m'ont permis de constater à quel point j'avais cheminé au cours de la dernière décennie. ◊ 

    [ Manon, participante au stage en chronicité]

     


     

     

    « J'ai appris à déculpabiliser et à parler de ce que je vis au quotidien »

     

    Grâce à vous, j'ai fait beaucoup de progrès dans mon acceptation de la maladie. À travers le groupe d'entraide et grâce au soutien et à l'encouragement de chacun, j'ai appris à pouvoir parler de ce que je vis au quotidien, tout en apprenant à déculpabiliser. L'appartenance à un groupe est très importante pour le moral, ainsi que pour l'estime de soi. Une association comme la vôtre a sa raison d'être dans une société de plus en plus souffrante (stress, malaises, burn out, etc.). L'APVDC doit survivre afin d'aider les nombreuses personnes atteintes dans leur cheminement avec la douleur chronique. Hélas, maintenant je suis en milieu rural où il n'y a pas d'association, et pourtant Dieu sait qu'il y a aussi des personnes atteintes ici. Quel dommage ue nous n'ayions pas accès à tout cela! Je garde de vous tous un excellent souvenir. Merci pour votre support et votre aide, merci de persévérer malgré les embûches, le manque de ressources, le manque de financement. C'est votre détermination et vos efforts qui mène à bout de bras cette association si chère à vos membres. Longue vie à l'APVDC. ◊ 

    [ Sylvie, participante au groupe d'entraide]

     


     

     

    « Un grand merci pour tout ce que vous m'avez apporté »

     

    Un grand merci pour tout ce que vous m'avez apporté tout au long de ces années. Vous faites un travail formidable! Je déménage dans une autre région, mais je ne vous oublie pas. ◊ 

     [ Christine, membre ]